Notre projet

L’Observatoire de l’éthique publique entend rassembler des acteurs publics et des chercheurs afin de contribuer aux progrès de la transparence et de la déontologie, aussi bien dans le champ de la connaissance scientifique que dans le domaine des pratiques politiques.Il se veut ainsi une force de recherche, de proposition, de conseil et de sensibilisation.

13
Parlementaires

22
Chercheurs

Force de recherche

En fédérant un réseau de chercheurs de différents horizons disciplinaires et géographiques afin de faire progresser la connaissance critique en matière de transparence et de déontologie de la vie publique

  • Organisation d’évènements scientifiques (colloques, journées d’études, séminaires) sur les questions de transparence et de déontologie ;
  • Publication d’ouvrages scientifiques et d’essais et de notes d’analyses conjoncturelles ;

Force de proposition

En avançant des pistes d’amélioration de la législation et de la réglementation françaises relatives à la transparence et la déontologie de la vie publique (Axe 2 – produire des idées nouvelles à destination des pouvoirs publics).Rédaction de rapports portant sur la transparence et la déontologie de la vie publique ;

  • Dépôt de propositions de lois et d’amendements portant sur la transparence et la déontologie de la vie publique par les parlementaires de l’Observatoire.
  • Questions au Gouvernement. En concertation avec les responsables scientifiques de son pôle, un parlementaire pourra réfléchir aux questions à poser au Gouvernement (questions écrites, orales ou budgétaires).

 

Force de conseil

Auprès des pouvoirs publics et des médias

  • L’Observatoire de l’éthique publique et ses membres pourront être consultés par les pouvoirs publics ;
  • Les médias pourront également solliciter les membres de notre équipe scientifique ou parlementaire pour obtenir toute précision et renseignement technique sur les questions de transparence et de déontologie de la vie publique.

Force de sensibilisation

En éclairant les pouvoirs publics, les citoyens et la doctrine universitaire aux questions relatives à la transparence et la déontologie de la vie publique, dans le cadre de la philosophie de la transparence tranquille et constructive

  • Tribunes des membres de l’équipe dans la presse ;
  • Actions de sensibilisation des citoyens (ex : conférences dans des lycées et des universités) ;