Les référents parlementaires

PÔLE PARLEMENT

  • Charles de Courson

    Charles de Courson

    Député de la Marne depuis 1993, Charles de Courson est vice-président de la commission des Finances. Maire de Vanault-les-Dames entre 1986 et 2017, il fut par ailleurs vice-président du conseil départemental de la Marne entre 1988 et 2017 ainsi que président de la communauté de communes des Côtes de Champagne et Saulx. Ancien conseiller référendaire à la Cour des comptes, Charles de Courson est également président de la Caisse mutuelle marnaise d’assurances. Il a été haut fonctionnaire au sein de la direction du budget et juge suppléant de la Cour de justice de la République de 1997 à 2002 puis à partir de 2017 Ses activités en faveur de la transparence de la vie publique les plus marquantes ou les plus récentes sont les suivantes : Président de la Commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac Engagé depuis de nombreuses années pour la suppression du verrou de Bercy (amendements récents à l’été 2017 lors des projets de loi pour la confiance dans la vie politique ; il avait beaucoup travaillé sur ces textes sur différents sujets). Question écrite n° 7365 concernant la réciprocité d’échanges d’informations dans le cadre de l’accord fiscal franco-américain.
  • Christine Pires-Beaune

    Christine Pires-Beaune

    Christine Pires-Beaune est née en 1964 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. Comptable de formation (DUT Finances Publiques), elle a d’abord exercé dans le privé avant d’occuper différents postes dans la fonction publique territoriale (syndicat intercommunal, conseil général, conseil régional), jusqu’à devenir Directrice des Finances, puis Directrice générale des services de la ville de la commune de Riom. Elue Conseillère municipale de Volvic en 2008, elle est élue Députée de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme en juin 2012. Elle devient alors membre de la commission des finances et, à ce titre, rapporteure spécial de la mission « Relations avec les collectivités territoriales » jusqu’en juin 2017. Missionnée en 2015 par le Premier ministre, elle a notamment rédigé un rapport remarqué proposant une réforme totale de la dotation globale de fonctionnement (DGF) des collectivités locales afin de la rendre équitable et transparente. Lors des élections municipales de 2014, elle est élue Conseillère municipale de Ménétrol. Réélue Députée en juin 2017, elle est toujours membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale.
  • Cécile Untermaier

    Cécile Untermaier

    Secrétaire générale de préfecture de profession, Cécile Untermaier est la députée de la 4ème circonscription de Saône-et-Loire depuis 2012. Mme Untermaier a consacré une grande partie de son travail parlementaire à la rénovation de la vie politique. Après avoir été membre de la mission Bartolone-Winock sur l'avenir des institutions (2015), elle a été nommée présidente du groupe de travail de Rugy sur "la démocratie numérique et les nouvelles firmes de participation citoyenne" (2017). Mme Untermaier est surtout connue pour être l'une des premières parlementaires à avoir mis en place dans sa circonscription des Ateliers législatifs citoyens. Grand défenderesse du non cumul des mandats, elle a livré l'état de ses réflexions constitutionnelles dans un ouvrage consacré au Parlement du futur co-écrit avec le professeur Jean-François Kerléo et paru aux éditions Michalon (2016).

PÔLE EXECUTIF

  • Christine Pires-Beaune

    Christine Pires-Beaune

    Christine Pires-Beaune est née en 1964 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. Comptable de formation (DUT Finances Publiques), elle a d’abord exercé dans le privé avant d’occuper différents postes dans la fonction publique territoriale (syndicat intercommunal, conseil général, conseil régional), jusqu’à devenir Directrice des Finances, puis Directrice générale des services de la ville de la commune de Riom. Elue Conseillère municipale de Volvic en 2008, elle est élue Députée de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme en juin 2012. Elle devient alors membre de la commission des finances et, à ce titre, rapporteure spécial de la mission « Relations avec les collectivités territoriales » jusqu’en juin 2017. Missionnée en 2015 par le Premier ministre, elle a notamment rédigé un rapport remarqué proposant une réforme totale de la dotation globale de fonctionnement (DGF) des collectivités locales afin de la rendre équitable et transparente. Lors des élections municipales de 2014, elle est élue Conseillère municipale de Ménétrol. Réélue Députée en juin 2017, elle est toujours membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale.
  • Jean-Christophe Lagarde

    Jean-Christophe Lagarde

    Jean-Christophe Lagarde est né le 24 octobre 1967 à Châtellerault (Vienne). Il milite dès 1987 pour la campagne présidentielle de Raymond Barre et est élu conseiller municipal d’opposition à Drancy en 1989 sur une liste d’union UDF/RPR. En 2001, à seulement 33 ans, il remporte dès le premier tour les élections municipales de la ville de Drancy. Depuis, son mandat de maire a été renouvelé deux fois, en 2008 et 2014, en raison des règles du non-cumul, il cesse ses fonctions de maire en septembre 2017. Un an plus tard, il est élu Député de la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis (Bobigny-Drancy-le Bourget), circonscription communiste depuis l’avant-guerre. Il sera réélu au même poste en 2007 en 2012 et en 2017. Il est membre de la commission Défense et des Forces Armées à l'Assemblée Nationale et est Co-Président du Groupe UDI Agir et Indépendants. Lorsqu’en 2006, il est élu par l’ensemble des députés de son groupe UDF, Jean-Christophe Lagarde devient le plus jeune vice-président de l’Assemblée nationale. Il occupera à nouveau cette fonction en 2010. Porte-Parole de la campagne de François Bayrou pour l'élection présidentielle en 2007, il occupera ensuite la fonction de Président exécutif du Nouveau Centre en 2008. Jean-Christophe Lagarde se retire de la formation centriste en 2012, et crée un nouveau parti de centre-droit, Force Européenne Démocrate (dont il est aujourd'hui Président d'honneur), afin de permettre la fondation de l’Union des Démocrates Indépendants en 2012. Membre fondateur de sa famille politique, Jean-Christophe Lagarde est de ceux qui décident de créer, autour de Jean-Louis Borloo, le groupe UDI à l’Assemblée nationale au lendemain des élections législatives de 2012. Successivement Secrétaire général du parti, puis Porte-parole du groupe à l’Assemblée nationale, Jean-Christophe Lagarde est devenu Président de l’UDI le 13 novembre 2014 à la suite du retrait de Jean-Louis Borloo et a été réélu à ce même poste en mars 2018. Il est l'auteur du livre Les hypocrisies françaises - Le Cherche midi 2008
  • Régis Juanico

    Député de la 1ère circonscription de la Loire depuis 2007, Secrétaire de la commission des Affaires Culturelles et de l’Education et du Comité d’évaluation et de Contrôle des Politiques Publiques, à l’Assemblée Nationale.
    Ancien trésorier du Parti Socialiste entre 2008 et 2012, rapporteur d’une proposition de loi du groupe Socialiste, Radical et Citoyen sur la transparence financière de la vie politique en octobre 2010 (http://juanico.fr/wp-content/uploads/2010/10/ppl-transparence.pdf), Régis Juanico a eu l’occasion de participer activement aux travaux parlementaires renforçant la transparence de la vie publique ces dix dernières années, aux côtés de ses collègues députés René Dosière, membre de la commission des Lois et Romain Colas, auteur d’un rapport de référence sur le financement des campagnes électorales et des partis politiques.

    Régis Juanico a été l’un des premiers parlementaires en France à avoir rendu complètement transparentes les utilisations de l’ex-réserve parlementaire -dès 2008- et de l’ex-Indemnité Représentative de Frais de Mandat (IRFM), en août 2009. Régis Juanico compte également parmi les 7 parlementaires à avoir publié les relevés bancaires de ses dépenses IRFM lors de la campagne des législatives de 2017.

    En février 2017, Régis Juanico en tant que président de l’association de financement de Benoit Hamon, a présenté les dix propositions du candidat à l’élection présidentielle pour renforcer la transparence de la vie publique (http://www.juanico.fr/2017/02/16/10-propositions-transparence/).

PÔLE JUSTICE

  • Cécile Untermaier

    Cécile Untermaier

    Secrétaire générale de préfecture de profession, Cécile Untermaier est la députée de la 4ème circonscription de Saône-et-Loire depuis 2012. Mme Untermaier a consacré une grande partie de son travail parlementaire à la rénovation de la vie politique. Après avoir été membre de la mission Bartolone-Winock sur l'avenir des institutions (2015), elle a été nommée présidente du groupe de travail de Rugy sur "la démocratie numérique et les nouvelles firmes de participation citoyenne" (2017). Mme Untermaier est surtout connue pour être l'une des premières parlementaires à avoir mis en place dans sa circonscription des Ateliers législatifs citoyens. Grand défenderesse du non cumul des mandats, elle a livré l'état de ses réflexions constitutionnelles dans un ouvrage consacré au Parlement du futur co-écrit avec le professeur Jean-François Kerléo et paru aux éditions Michalon (2016).

PÔLE ADMINISTRATIONS

  • André Vallini

    André Vallini

    André Vallini est avocat. Sénateur de l'Isère depuis 2011, il est membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense. Maire de Tullins-Fures en Isère entre 1986 et 2001, il fut aussi conseiller régional de la Région Rhône Alpes de 1986 à 1997, député de 1997 à 2012 et président du Conseil général de l'Isère, de 2001 à 2014 dont il est toujours membre comme conseiller départemental. En avril 2014, il entre au Gouvernement comme Secrétaire d’Etat à la Réforme territoriale puis devient successivement Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie et Secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement. Spécialiste des questions institutionnelles et de justice, il fut notamment président de la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire d’Outreau en 2005/2006, membre du Comité Balladur sur la réforme des collectivités locales en 2008. De 2002 à 2011, il fut membre de la Haute Cour de Justice puis de la Cour de Justice de la République et depuis avril 2018, il est Vice-Président de la Commission d'enquête sénatoriale sur les mutations de la Haute fonction publique d'Etat  et leurs conséquences sur le fonctionnement des institutions de la République.

PÔLE COLLECTIVITES TERRITORIALES

  • Charles de Courson

    Charles de Courson

    Député de la Marne depuis 1993, Charles de Courson est vice-président de la commission des Finances. Maire de Vanault-les-Dames entre 1986 et 2017, il fut par ailleurs vice-président du conseil départemental de la Marne entre 1988 et 2017 ainsi que président de la communauté de communes des Côtes de Champagne et Saulx. Ancien conseiller référendaire à la Cour des comptes, Charles de Courson est également président de la Caisse mutuelle marnaise d’assurances. Il a été haut fonctionnaire au sein de la direction du budget et juge suppléant de la Cour de justice de la République de 1997 à 2002 puis à partir de 2017 Ses activités en faveur de la transparence de la vie publique les plus marquantes ou les plus récentes sont les suivantes : Président de la Commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac Engagé depuis de nombreuses années pour la suppression du verrou de Bercy (amendements récents à l’été 2017 lors des projets de loi pour la confiance dans la vie politique ; il avait beaucoup travaillé sur ces textes sur différents sujets). Question écrite n° 7365 concernant la réciprocité d’échanges d’informations dans le cadre de l’accord fiscal franco-américain.
  • Christine Pires-Beaune

    Christine Pires-Beaune

    Christine Pires-Beaune est née en 1964 à Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme. Comptable de formation (DUT Finances Publiques), elle a d’abord exercé dans le privé avant d’occuper différents postes dans la fonction publique territoriale (syndicat intercommunal, conseil général, conseil régional), jusqu’à devenir Directrice des Finances, puis Directrice générale des services de la ville de la commune de Riom. Elue Conseillère municipale de Volvic en 2008, elle est élue Députée de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme en juin 2012. Elle devient alors membre de la commission des finances et, à ce titre, rapporteure spécial de la mission « Relations avec les collectivités territoriales » jusqu’en juin 2017. Missionnée en 2015 par le Premier ministre, elle a notamment rédigé un rapport remarqué proposant une réforme totale de la dotation globale de fonctionnement (DGF) des collectivités locales afin de la rendre équitable et transparente. Lors des élections municipales de 2014, elle est élue Conseillère municipale de Ménétrol. Réélue Députée en juin 2017, elle est toujours membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale.
  • David Habib

    David Habib est député PS de la 3ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002. Il a été 2ème vice-président de l’Assemblée nationale de 2015à 2017.

    Il a par ailleurs été Maire de Mourenx (de 1995 à 2014), président de la communauté de communes Lacq-Orthez (de 1989 à 2014) et Conseiller général du canton de Lagor (de 1992 à 2002).

    Lorsqu'il était vice-président de l’Assemblée nationale, David Habib était le Président de la Délégation chargée des représentants d’intérêt. Il a plus particulièrement œuvré pour encadrer les lobbies. Grâce à son travail, tous les citoyens peuvent désormais savoir pour le compte de qui ces lobbies agissent, à quelle date et pour quelle raison ils ont été reçus par un parlementaire.
  • Eric Poulliat

    Ancien directeur de cabinet d’une collectivité territoriale, Eric Poulliat a été élu député LREM de Gironde en juin 2017. Son engagement citoyen a été marqué par la création du think tank « Audace Républicaine » pour réfléchir au renouvellement des usages politiques, notamment au travers le non-cumul des mandats.

    Eric Poulliat est membre de la Commission des lois, membre du comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques ainsi que membre de la délégation aux collectivités territoriales et la décentralisation. Il est aussi membre de la Mission d’information sur la déontologie des fonctionnaires et l’encadrement des conflits d’intérêts.
  • Laurianne Rossi

    Laurianne Rossi

    Députée (LaREM) des Hauts-de-Seine (Bagneux, Malakoff, Montrouge) depuis 2017, Laurianne Rossi est également Questeure de l’Assemblée nationale et membre de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Diplômée en sciences politiques et droit public (IEP d’Aix-en-Provence et Université Paris 1-Sorbonne), Laurianne Rossi est particulièrement impliquée sur les questions institutionnelles ainsi que sur les enjeux de mobilité, d'égalité territoriale et de politique de la ville. Cadre d’entreprise jusqu’à son élection, Laurianne Rossi était référente départementale du mouvement En Marche! dans les Hauts-de-Seine de septembre 2016 à juin 2017, également membre de l’association Anticor et du Mouvement Européen. Elle œuvre activement, en tant que Questeure et membre du Bureau de l’Assemblée nationale, en faveur d’une modernisation des institutions et des pratiques politiques, pour plus d’efficacité, de transparence et d’éthique.

PÔLE PARTIS POLITIQUES, SYNDICATS & ELECTIONS

  • Laurianne Rossi

    Laurianne Rossi

    Députée (LaREM) des Hauts-de-Seine (Bagneux, Malakoff, Montrouge) depuis 2017, Laurianne Rossi est également Questeure de l’Assemblée nationale et membre de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Diplômée en sciences politiques et droit public (IEP d’Aix-en-Provence et Université Paris 1-Sorbonne), Laurianne Rossi est particulièrement impliquée sur les questions institutionnelles ainsi que sur les enjeux de mobilité, d'égalité territoriale et de politique de la ville. Cadre d’entreprise jusqu’à son élection, Laurianne Rossi était référente départementale du mouvement En Marche! dans les Hauts-de-Seine de septembre 2016 à juin 2017, également membre de l’association Anticor et du Mouvement Européen. Elle œuvre activement, en tant que Questeure et membre du Bureau de l’Assemblée nationale, en faveur d’une modernisation des institutions et des pratiques politiques, pour plus d’efficacité, de transparence et d’éthique.
  • Régis Juanico

    Député de la 1ère circonscription de la Loire depuis 2007, Secrétaire de la commission des Affaires Culturelles et de l’Education et du Comité d’évaluation et de Contrôle des Politiques Publiques, à l’Assemblée Nationale.
    Ancien trésorier du Parti Socialiste entre 2008 et 2012, rapporteur d’une proposition de loi du groupe Socialiste, Radical et Citoyen sur la transparence financière de la vie politique en octobre 2010 (http://juanico.fr/wp-content/uploads/2010/10/ppl-transparence.pdf), Régis Juanico a eu l’occasion de participer activement aux travaux parlementaires renforçant la transparence de la vie publique ces dix dernières années, aux côtés de ses collègues députés René Dosière, membre de la commission des Lois et Romain Colas, auteur d’un rapport de référence sur le financement des campagnes électorales et des partis politiques.

    Régis Juanico a été l’un des premiers parlementaires en France à avoir rendu complètement transparentes les utilisations de l’ex-réserve parlementaire -dès 2008- et de l’ex-Indemnité Représentative de Frais de Mandat (IRFM), en août 2009. Régis Juanico compte également parmi les 7 parlementaires à avoir publié les relevés bancaires de ses dépenses IRFM lors de la campagne des législatives de 2017.

    En février 2017, Régis Juanico en tant que président de l’association de financement de Benoit Hamon, a présenté les dix propositions du candidat à l’élection présidentielle pour renforcer la transparence de la vie publique (http://www.juanico.fr/2017/02/16/10-propositions-transparence/).

PÔLE EUROPE, INTERNATIONAL ET FRANCOPHONIE

  • André Vallini

    André Vallini

    André Vallini est avocat. Sénateur de l'Isère depuis 2011, il est membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense. Maire de Tullins-Fures en Isère entre 1986 et 2001, il fut aussi conseiller régional de la Région Rhône Alpes de 1986 à 1997, député de 1997 à 2012 et président du Conseil général de l'Isère, de 2001 à 2014 dont il est toujours membre comme conseiller départemental. En avril 2014, il entre au Gouvernement comme Secrétaire d’Etat à la Réforme territoriale puis devient successivement Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie et Secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement. Spécialiste des questions institutionnelles et de justice, il fut notamment président de la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire d’Outreau en 2005/2006, membre du Comité Balladur sur la réforme des collectivités locales en 2008. De 2002 à 2011, il fut membre de la Haute Cour de Justice puis de la Cour de Justice de la République et depuis avril 2018, il est Vice-Président de la Commission d'enquête sénatoriale sur les mutations de la Haute fonction publique d'Etat  et leurs conséquences sur le fonctionnement des institutions de la République.

PÔLE DEFINITION ET DELIMITATION DES FRONTIERES DE LA TRANSPARENCE

  • Jean-Pierre Sueur

    Jean-Pierre Sueur

    Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, Agrégé de l'Université, Docteur de troisième cycle en linguistique. Avant d’enseigner à l’université d’Orléans, il fut professeur de lettres au lycée de jeunes filles de Carthage (Tunisie) en qualité de Volontaire du Service National Actif (1971-1972), puis Assistant en linguistique française à l'Université de Tunis (1972-1973). Elu Député du Loiret en 1981, Jean-Pierre SUEUR a été réélu en 1986 et en 1988. Jean-Pierre SUEUR a été Maire d'ORLEANS de 1989 à 2001. Il a été Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Intérieur, chargé des Collectivités Locales de mai 1991 à fin mars 1993. Il a été élu Sénateur du Loiret le 23 septembre 2001, réélu en septembre 2011 et septembre 2017. Il est Vice-Président de la Commission des Lois. Auteur de nombreuses publications, rapports au gouvernement et rapports parlementaires. Il est président du groupe d’amitié France-Tunisie du Sénat.